TRANSATLANTIQUES

IMG_9914.JPG

Le transport de voyageurs est l’autre grande activité du port du Havre. Pendant longtemps, à cause du mauvais état des liaisons terrestres, on a  préféré  passer par la mer pour relier le reste de la Normandie ou de la France. Très tôt, les navires nous ont connecté  au reste du monde, d’abord à l’Angleterre, et puis avec le perfectionnement de la navigation, aux pays Outre-Atlantique. Dès 1825, des lignes ont été  instaurées entre Le Havre et New York et de nombreux paquebots ont élu la ville comme port d’attache, notamment ceux de la Compagnie Générale des Transatlantiques tels  le Paris, l’Ile-de-France ou le Normandie. 

C’est presque la larme à l’œil que Claudine se souvient des adieux au France en 1979. C’est que le paquebot pour elle et son mari Claude a égayé leur jeunesse !. Quand il arrivait le jeudi, le Havre était en fête pendant les quelques jours d’approvisionnement : des majorettes accueillaient les visiteurs venus du monde entier, l’accent américain résonnait dans les rues. Même symbole d’ouverture pour Catherine, dont le père marin sur plusieurs paquebots, ramenait toujours dans ses valises des souvenirs du monde entier, après plusieurs mois passés en mer.