culture

IMG_9734.JPG

Le Havre a toujours été une ville festive, de culture et d’arts. Tous les quartiers avaient leur salle de cinéma, on en comptait 22 en 1961, dont les plus importantes pouvaient accueillir un millier de spectateurs.  C’étaient Le Marny, le Rex, l’Alhambra, l’Empire, l’Eden... La ville  a même été précurseure dans le domaine artistique en ouvrant, en 1961, avec le ministre André Malraux, la première maison de la culture de France. La musique envahissait l’espace, dans les bars, les salles de fêtes à Graville, François 1er ou Franklin ou bien dans la rue à l’occasion de grands festivals. Aujourd’hui, la culture s’est installée dans d’anciens lieux de labeur, avec l’ouverture des Docks Café en 1998 et du Tétris en 2012, au Fort de Tourneville.

 Le festival Juin dans la rue a une place toute particulière dans le cœur des havrais, comme dans celui de Nathalie et d’Isabelle qui se remémorent l’ambiance de joie et de fête qui régnait alors au centre-ville, surtout à l’occasion du concert de Michel Fugain en 1977.  Certains ont contribué à cette effervescence, comme Michel avec les  « Galibis », le premier groupe antillais du Havre, lorsqu’ils jouaient à l’hôtel-de-ville et dans de nombreuses salles, comme celle de Caucriauville, en 1983.