COMMERCES

IMG_9738.JPG

Les matins d’autrefois, dockers et ouvriers, avant que la cloche ne sonne le début du travail, prenaient dans un des nombreux cafés du Quartier de L’Eure le « petit sou », un café avec calva. Ces cafés, restaurants, magasins, outre d’animer la ville, sont des repères dans le paysage urbain, qu’on y rentre ou pas ; ils participent à son identité.  Depuis l’ouverture du premier hypermarché à Mont Gaillard en 1973, nous allons plutôt dans ces grands complexes commerciaux, tels l’espace Coty ou les Docks Vauban. Mais, certains commerces établis de longue date à Thiers et au Rond Point nous rappellent à quel point ces quartiers étaient en ébullition. 

Martine, se souvient, nostalgique, des magasins du Rond Point qui l’ont accompagnée dans sa vie : adolescente, elle descendait depuis Sainte Cécile pour s’habiller au Petit Paris. Après son mariage, c’est le Magasin des Trois Spécialités et Prisunic qu’elle fréquentait pour meubler sa première maison, rue de la Cité havraise. Pour d’autres, le commerce n’est pas un loisir, mais une histoire de famille : Daniel est coiffeur comme son père, et Marie-Thérèse issue d’un mariage entre boulangers et bouchers, ne pouvait choisir une autre voie…